Coaching au poker : que vérifier avant de prendre un coach de poker ?

Quand j’ai débuté le poker, le coaching était rare. Pour se former, les joueurs lisaient des livres, regarder des vidéos d’événements en direct, discuter ensemble des historiques de mains…

Puis, des sites comme Deucescracked ou Bluefire Poker ont vu le jour. Il s’agissait de vidéos de coaching où des bons joueurs conseillaient sur la façon de jouer via des cours théoriques ou des sessions en live.

Très vite, ces sites se sont mis à proposer des vrais coachings individualisés. Payé à l’heure, le coach revoit des mains que vous avez joué et vous conseille sur les lignes optimales, vous donne des conseils pour travailler votre image à table, vous entraîner seul, utiliser les bons outils, améliorer vos ranges… Bref, c’est un véritable mentor.

Le coaching est-il utile au poker ?

Oui et oui ! D’ailleurs, beaucoup d’excellents joueurs de poker ont encore des coachs ou en ont eu dans le passé. Le coach peut par son niveau et expérience vous faire franchir un vrai cap.

De plus, il peut vous aiguiller sur les bonnes habitudes de vie à avoir pour être un bon joueur. Le prix d’un bon coach est élevé, mais vous rentabiliserez vite l’investissement s’il est bon.

Et c’est là que la difficulté survient ! Dans les coachs de poker, vous avez du bon comme du très mauvais. Certains s’annoncent coach alors qu’ils ne battent même pas le NL100 online.

Avant de choisir le vôtre, soyez sûr que c’est celui qu’il vous faut !

Le pedigree du coach

Avant de réfléchir au tarif demandé, enquêtez pour savoir le niveau du coach. Ne vous fiez pas uniquement à ce qu’il dit et cherchez des preuves. En ligne, vous avez des sites qui vous donnent des résultats sur les joueurs de poker.

Pour les tournois live, The Hendon Mob est la référence, tandis qu’en ligne, Sharkscope est plutôt bien pour les tournois et SNG.

Posez des questions au coach en amont ou sondez d’autres personnes via des forums de poker ou des groupes Facebook.

Les limites et variantes jouées

Quand on débute au poker, on veut « jouer au poker ». Mais, avec l’expérience, on comprend vite qu’une multitude de variantes existent. Jouer au No Limit Hold’em est très différent du Omaha, du Stud ou du Razz.

Soyez sûr que votre coach est bon dans la variante que vous jouez. Beaucoup de personnes se pensent fortes en Omaha alors que ce n’est pas le cas.

Si vous visez une variante plus rare, vous pouvez parfois dénicher de bons coachs spécialistes.

Réfléchissez aux limites. Si vous jouez du NL25, un coach qui est très bon en NL200 sera peut-être mieux qu’un joueur de cash games de NL1000 qui risquerait de mal comprendre les dynamiques des basses limites. Bien évidemment, le coach serait largement gagnant, mais il peut sous-estimer la faiblesse de réflexion des adversaires.

Ensuite, soyez également bien conscient des différences entre les tournois et le cash games. Un joueur comme Elky est un monstre en tournoi, mais maîtrise moins le cash games, et l’inverse existe.

Le degré de pédagogie du coach

On connaît tous les histoires de génies autistes capables de faire des inventions folles, mais qui ne communiquent pas. Au poker, vous avez parfois d’excellents joueurs qui ne savent pas coacher.

Pour être un bon coach, il faut faire preuve de pédagogie, poser des questions, proposer des problèmes à résoudre, s’intéresser à son élève, ne pas le prendre de haut…

Pour cette raison, essayez toujours une ou deux heures de coaching avant de vous investir davantage.

Coaching sur une heure ou véritable suivi ?

La disponibilité du coach est un point clé. Si vous avez un excellent coach qui ne peut faire qu’une heure par mois et ne communique jamais en dehors, votre progression sera lente. En revanche, s’il peut assurer deux heures par semaine et répond à quelques mails par semaine, c’est parfait.

Néanmoins, n’exigez pas une disponibilité quotidienne en payant une heure de coaching par semaine. Un coach qui accepterait ça risque vite de changer ou alors, c’est un joueur moins bon que vous le penser.

Le tarif du coach et la méthode

Le prix d’un coach de poker dépend complètement du coach choisi. Généralement, plus vous jouez de hautes limites, plus le prix est élevé. Pour autant, n’imaginez pas que le prix élevé d’une heure de coaching signifie obligatoirement un bon coach.

Par exemple, Yoh_Viral qui a une grosse plateforme de coaching et est connu dans le domaine du poker vend une heure individuelle à 997€. Pourtant, vous pouvez trouver en ligne pas mal de critiques sur son niveau ou sur son offre. Comme je n’ai jamais essayé, je ne me prononcerais pas.

Vous pouvez aussi trouver une grande offre de coachs entre 40 et 100€ de l’heure.

Pour la méthode, le plus souvent, cela se fait via Skype et un partage d’écran.

Pourquoi prenez-vous un coach ?

Si votre objectif est d’apprendre les règles ou de choisir mieux vos range de mains preflop, vous n’avez pas besoin d’un coach. Lire de bons articles suffit amplement.

Le coaching au poker sert à faire passer un vrai cap et devrait être pris par des personnes qui stagnent. Personnellement, quand j’ai pris mon premier coach, je l’ai fait parce que j’éprouvais des difficultés à m’installer en NL100.

De plus, il est impératif d’avoir du temps pour préparer ses coachings et travailler ensuite. N’y allez pas comme au code pour apprendre quelque chose au détour d’une question. Pensez déjà vos faiblesses, soyez ouvert et non borné, puis jouez entre les sessions de coaching.