Pourquoi le rake au poker peut faire perdre les joueurs ?

Cet article est une traduction du post de Jonathan Little, un joueur profesionnel comptant près de 7M$ de gains en tournois. Comme je l’ai trouvé très pertinent, je le partage avec vous.

« Avec les WSOP approchant, je souhaite partager avec vous un concept que beaucoup de joueurs amateurs ignorent ou ne connaissent pas. La plupart des joueurs ne perdent pas parce qu’ils sont mauvais au poker, mais parce qu’ils ont un niveau proche de leurs adversaires et subissent le rake.

Le rake est la portion prise par le casino ou la salle de poker sur chaque frais d’entrée aux tournois ou durant les mains de cash games. En France, comme l’Etat taxe chaque gain du casino, ce rake est très élevé. Les incidences sont donc majeures pour les joueurs. Cela peut transformer un joueur légèrement gagnant en perdant.

Le rake dans les tournois

Dans la plupart des tournois pas chers, il est courant d’avoir un rake de 15 ou 20% sur le prize pool total. Par exemple, à Las Vegas, beaucoup de joueurs privilégient les petits buy-in et vont jouer avec plaisir des 305$+45$ de rake (soit 350$) et paient donc 13% de frais au casino.

Avant d’aller plus loin, il est important de comprendre le concept de Retour sur Investissement (ROI, Return on Investment). On l’utilise dans le monde des affaires et dans le monde du poker. Cela se traduit par combien vous gagnez ou perdez en moyenne à chaque fois que vous jouez. Ne vous concentrez pas sur « combien je peux gagner » en rêvant des énormes gains possibles…

La structure des events pas chers est rapide, de sorte que l’avantage du bon joueur est vite réduit à cause de la rapidité des blindes. Malgré tout, si vous êtes bons, vous pouvez espérer un retour sur investissement de 50% avant le rake.

Cela signifique qu’un très bon joueur gagne sur un 350$, 175$ moins 45$ de rake, soit 130$. Cela ne sonne pas terrible. Le problème est qu’un joueur standard n’est pas un bon joueur. Au lieu de gagner 50% de ROI, il ne fait que 15%, ce qui signifie déjà qu’il est meilleur que la moyenne des autres joueurs.

Or, avec le rake, cela fait que le joueur standard perd beaucoup, perd peu ou gagne un peu. Si vous êtes à peine meilleur que vos adversaires et que le rake est élevée, vous finirez sûrement très léger gagnant ou perdant !

Malheureusement, il n’y a pas de bonne solution pour éviter le rake dans les petits tournois, à part être discipliné sur la gestion de votre bankroll et de participer uniquement à des événements où vous avez un clair avantage sur l’opposition. Je recommande d’éviter tous les tournois avec un rake de plus de 20% De même, arrêtez de jouer les tournois avec des structures turbo et un gros rake.

Ce concept est récemment devenu applicable aux events turbo de l’European Poker Tour. J’avais l’habitude de les jouer aveec le rake de 7%. Mais depuis qu’il est passé à 13%, avec d’autres joueurs pros, nous ne les faisons plus.

Le rake dans les parties de cash games

Ce n’est pas rare de voir des parties de cash games avec un énorme rake de plusieurs big blinds toutes les 100 mains. Imaginons que vous jouez en 1/2$ de blindes, que le casino prend en moyenne 4$ de rake sur chaque main et que vous jouez 30 mains par heure, cela fait 120$ de rake par heure.

Si les meilleurs joueurs peuvent espérer gagner autour de 12 grosses blindes par heure (24$) avant le rake, que chaque joueur paie la même part de rake (13$ – 120$ de rake divisé par 9 joueurs), les gros gagnants gagnent donc 11$ par heure ! Si vous êtes un léger gagnant à 10$ par heure, vous perdez en moyenne 3$ par heure malgré un avantage certain sur l’adversité.

En général, si vous vous en sortez bien en 1/2$ au casino, je vous suggère d’aller rapidement sur les tables de 2/5$ car le rake est moins important par rapport aux sommes en jeu. Si en 2/5$, le rake est de 5$ par main et qu’un excellent joueur gagne en moyenne 60$ par heure, son taux horaire une fois le rake déduit reste de 45$ par heure. C’est mieux !

Ne soyez pas ignorant sur le montant du rake à payer avant de jouer. J’ai vu des cash games avec du rake à 5% non cappé. Dans cette partie de 25/50$ où j’ai joué une heure avant de partir, quand vous allez all-in pour 100 grosses blindes, ce qui arrive souvent dans une partie de cash games agressive, le casino prenait donc 500$ ! »

Mon point de vue sur le rake au poker

Cet article sur le rake est très intéressant, surtout pour nous, les français. En effet, l’Etat taxe beaucoup les salles de poker en ligne et beaucoup de parties de cash games à petites limites prennent plus d’une dizaine de grosses blindes pour 100 mains jouées de rake. C’est considérable ! Un joueur légèrement gagnant devient un vrai perdant avec ce taux. Malheureusement, les gens derrière les lois ont voté sans rien connaître (encore une fois).

Pensez à bien comparer les rakes qui peuvent changer selon la salle de poker.

Pour le cash games online, le rake devient plus supportable, grâce au cap, à partir de la 50, puis au-dessus de la NL200, son impact redevient faible. Mais, ces limites sont remplies de bons joueurs !

Pour les casinos live, vérifiez bien que le rake est cappé et je l’avoue sans honte, j’ai stoppé l’habitude de donner un pourboire à chaque croupier après un gros gain. Vu les montants énormes saisis avec la redistribution des jetons, il n’est plus question de ruiner encore plus mon taux horaire.

Pour les tournois, j’en fais pour le fun mais le rake est énorme. Ainsi, mon dernier tournoi au casino d’Aix les Bains était du 200 + 40€ de rake. Dur !