Pari sur les buteurs : comment trouver le bon pronostic ?

Quand vous n’avez aucune idée du vainqueur d’un match ou que la cote est trop faible, choisir des paris sportifs alternatifs reste la meilleure idée pour votre pronostic. Parmi les plus courants, vous retrouvez le choix d’un buteur.

Mais, comment le trouver ? Sur quels critères se baser pour choisir le buteur ?

Choisir un bookmaker avec un large de choix de buteurs

Tous les bookmakers, ou presque, proposent l’option du pari sur le buteur. Mais, optez pour un bookmaker comme Netbet France qui possède un large choix d’options. En effet, si vous avez un ou deux noms seulement pour le buteur, vous bénéficierez généralement de cotes basses et ne pourrez pas exprimer pleinement vos capacités de bon pronostiqueur en trouver un buteur surprenant.

Attention aux buteurs « favoris »

Avant de plonger dans les conseils, rappelons que parier sur le buteur le plus logique rapporte peu. Les joueurs qui marquent réellement à chaque match sont très rares.

Par exemple, Mbappe a marqué 14 buts en 22 matchs et Neymar 10 buts en 14 matchs depuis le début de la saison. Pourtant, les cotes de leurs buts dépassent rarement les 1.20 car ils sont les buteurs les plus pariés en Ligue 1.

Les facteurs à prendre en compte pour choisir votre buteur

La forme du moment

C’est le critère le plus important. Beaucoup de joueurs connaissent des pics de forme durant la saison. Pariez sur un joueur qui a marqué régulièrement lors des dernières rencontres et montrez-vous méfiant sur ceux qui traversent une mauvaise passe, reviennent de blessures ou enchaînent beaucoup de matchs sur une période courte.

Le niveau de l’adversaire

Il est plus facile pour Lens de marquer contre Nîmes que contre Paris. Avoir confiance dans votre buteur potentiel est une chose, mais est-ce vraiment un match possiblement prolifique pour lui ?

Cette année, un club comme Metz n’est pas vu comme une excellente équipe. Pourtant, c’est à l’heure actuelle la meilleure défense du championnat. Bordeaux est également fort dans ce domaine.

En revanche, des équipes comme Lorient, Brest ou Montpellier (pourtant bien classée) encaissent beaucoup de buts.

L’adversaire direct

Si le football est un sport collectif, les individualités s’y expriment. L’adversaire direct a une incidence importante sur la possibilité de réalisation de votre pari du buteur.

Pembele à Paris n’est pas Marquinhos ou Perrin à Marseille n’est pas Caleta-Car. Donc, si vous notez qu’un attaquant se retrouve face à une défense amoindrie ou un gardien remplaçant du remplaçant, votre pari a plus de chances d’être réussi.

Les spécialités de chacun

Pour obtenir les meilleures cotes sur les buteurs, il faut généralement oublier le ou les buteur(s) fétiche(s) de l’équipe.

Dans ce cas, allez plus loin dans l’étude des statistiques. Ainsi, si une équipe concède beaucoup de penaltys, pariez sur le joueur qui tire les penaltys dans l’équipe adverse. Si ce n’est pas l’attaquant, la cote sera sûrement belle.

N’oubliez pas non plus que les coups de pieds arrêtés débouchent sur un pourcentage important des buts marqués. Si vous avez une équipe de petite taille faible sur les corners, pariez sur les meilleurs joueurs de tête de l’équipe adverse.

Enfin, rappelez-vous qu’il peut y avoir de fortes disparités entre le jeu à domicile et à l’extérieur. Certaines équipes proposent un jeu offensif et flamboyant à domicile, mais sont incapables de gagner loin de leur pelouse.

Par exemple, Brest a pour le moment pris 19 points à domicile pour 20 buts marqués, 16 encaissés. À l’extérieur, ces chiffres tombent à 7 points, 11 buts marqués et 20 encaissés. Vous avez donc intérêt à éviter de choisir des buteurs brestois quand ils se déplacent chez une équipe avec une bonne défense.